Travail Vocal

le Publié dans Le cycle de formation -> Travail Vocal

Les voix des choristes sont les instruments permettant de faire monter vers le ciel notre prière chantée. Pour bien chanter nos mélodies grégoriennes, il faut que cet « instrument » soit bien réglé et bien utilisé.

Bien sûr beaucoup se disent : « je chante depuis toujours, ma voix est plutôt juste, où est le problème ? ». Posez-vous vous alors des questions simples : arrivez vous à chanter les incises grégoriennes sans devoir reprendre votre respiration plusieurs fois ? Votre note d’attaque est-elle bien juste et nette ? Votre timbre de voix n’est-il pas altéré (air dans la voix, détimbrage etc.) ? Parvenez-vous à parcourir tout l’ambitus (de la note la plus grave à la plus aigue) des pièces sans forcer votre voix ? Parvenez-vous à fournir les modulations de voix demandées par votre chef de façon musicale ? Le texte que vous chantez est-il compris ?

Une grande partie des réponses ne seront positives que si les muscles que vous utilisez pour chanter (cordes vocales, diaphragme etc.) sont suffisamment entraînés et maîtrisés pour le chant et si vous savez cultiver la détente corporelle nécessaire.

Cet entrainement est l’objet du travail vocal

Au cours de la session commune de fin juillet, le Centre a sollicité l’intervention d’un professeur de chant professionnel.

Son objectif ne pourra pas être que chacun quitte la session avec une voix « retrouvée » !  Ce n’est pas réaliste. Le travail de la voix demande du temps.

A travers un cours personnel, chacun pourra prendre conscience de l’état de sa voix et du type de travail à fournir pour l’améliorer et la mettre au service du chant de chœur. Des indications pratiques et personnalisées seront fournies à chacun.

Par ailleurs le professeur de chant assistera les professeurs pendant leurs cours pour faire progresser le chant en commun. Il s’attardera sur le « comment faire ».