La Fraternité de la Transfiguration

le Publié dans ROOT -> Parrainages

Fondée par M. l’abbé Lecareux, La Fraternité de la Transfiguration est une communauté catholique traditionaliste – 21 religieux dont 9 prêtres, et 12 religieuses – installée en pleine campagne, au lieudit Le Bois, commune de Mérigny (Indre). 

Le fondateur de cette communauté, M. l’abbé Lecareux avait été ordonné prêtre en juin 1963. A Suresnes, dans le diocèse de Nanterre, il était l’aumônier d’un groupe de jeunes et d’une troupe scoute. En 1970, il s’est installé avec l’accord de l’évêque de Bourges, Mgr Vignancour, dans cette ancienne ferme qui nécessitait de gros travaux de restauration et d’aménagement – réalisés depuis. Les premiers membres de la Fraternité l’avaient connu dans le cadre du scoutisme. Il avait toujours affirmé ses convictions traditionalistes. Les relations avec l’évêché de Bourges se détériorèrent lorsque la communauté affirma sa volonté de ne pas renoncer à la messe traditionnelle, et plus encore lorsqu'il fut question de faire ordonner des membres de la Fraternité selon le rite traditionnel : seul Mgr Lefebvre put répondre à cette demande légitime (les premiers prêtres furent ordonnés en 1979). L'archevêque de Bourges de l'époque, Mgr Vignancour, avait eu, en 1976 (lors de "l'été chaud"), l'idée de destituer le Père Lecareux, mais il y renonça lorsqu'il constata le soutien unanime des paroissiens à leur curé ; l'archevêque eut la sagesse alors de fermer les yeux sur son cas, et cela dura jusqu'en 1984, lorsqu'un nouvel archevêque (Mgr Plateau) chercha à "normaliser" la situation. Entre-temps heureusement, la communauté avait pu s'installer au lieu-dit "Le Bois", hâvre de paix pour elle et pour ses paroissiens.

Aujourd’hui, les habitants viennent en famille à la messe au Bois, dans l'église Notre Dame du Rosaire. 

C'est dans l'hotellerie du Bois que le Centre grégorien Saint Pie X est accueilli par la Fraternité de la Transfiguration et tient ses sessions de formation.

 

Liste des églises et chapelles de la Fraternité de la Transfiguration:

 

Eglise N-D du Rosaire, "Le Bois", 36220 Mérigny

Chapelle N-D des Anges, 10 place des Tilleuls, 79600 Assais-les-jumeaux

Chapelle de l'Immaculée Conception, 44, rue Jean Jaurès, 86000 Poitiers

Chapelle Saint-Martin, 4ter rue Roselia Rousseil, 79000 Niort

Chapelle St-Martial,7, rue Guillaumin, 87100 Limoges

Chapelle N-D de Fatima, 10 passage Bartahon-Grands Prés, 03100 Montluçon 

Chapelle Saint-Aptone, 355-357 rue de Périgueux, 16000 Angoulème 

 

Dans tous ces lieux de culte, le Dimanche, messe lue à 9h. Grand-messe chantée à 10 h 30 (sauf à Limoges et à Montluçon (une seule messe, chantée, à 10H30), et à Niort (messe basse à 8H30, et grand-messe à 10H30")).

 

La Fraternité sacerdotale Saint Pie X

le Publié dans ROOT -> Parrainages

La Fraternité sacerdotale Saint Pie X est une "société de vie commune sans vœux", fondée par Monseigneur Marcel Lefebvre, légitimement érigée dans le diocèse de Fribourg (Suisse) le 1er novembre1970, par Monseigneur Charrière, évêque de Fribourg.
 
Elle a été louée par une lettre de la Sacrée Congrégation pour le Clergé du 18 février 1971.     

La Fraternité Saint Pie X, c'est:

* Près de 1000 maisons dans le monde, ainsi réparties : 1 Maison générale (Menzingen en Suisse), 6 séminaires (France, Allemagne, Suisse, Argentine, Australie, Etats-Unis), 14 districts et 2 maisons autonomes, 162 prieurés, 750 centres de messes, 2 instituts universitaires, 100 écoles (75 cycles primaires, 20 cycles secondaires), 7 maisons de retraite pour personnes âgées.

* 561 prêtres (moyenne d'âge : 41 ans), sans compter les dizaines de prêtres amis qui résident dans nos maisons, 215 séminaristes et 52 pré-séminaristes, 119 frères, 185 soeurs, 84 oblates.

* La Fraternité Saint-Pie X est installée dans 32  pays (Canada, Etats-Unis, Mexique, Guatemala, Colombie, Brésil, Chili, Argentine, République Dominicaine; Gabon, Kenya, Afrique du Sud, Zimbabwe, Maurice; Irlande, Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas, France y compris Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion et Nouvelle Calédonie, Espagne, Portugal, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche, Pologne, Lituanie, Singapour, Indes, Philippines; Australie, Nouvelle-Zélande).

* De plus, elle dessert régulièrement 33 autres pays (Salvador, Pérou, Paraguay, Uruguay, Cameroun, Ouganda, Namibie, Nigeria, Zambie, Madagascar, Tanzanie, Biélorussie, Estonie, Lettonie, Norvège, Danemark, Hongrie, Tchéquie, Russie; Liban, Corée du Sud, Japon, Malaisie, Sri Lanka, Hongkong, Thaïlande, Vietnam, Chine; Fidji, Papouasie Nouvelle-Guinée, Indonésie).

De très nombreux ordres latins ou orientaux traditionnels sont alliés à la FSSPX dans le monde entier.

 

La Fraternité Saint Pie X en France, c'est:

* 150 prêtres (dont les résidents non membres) ; 60 séminaristes français, 36 frères, 20 oblates.

* 80 soeurs,

* 38 prieurés et 170 centres de messe desservis chaque dimanche.

* Plus de 3000 enfants scolarisés au sein de 23 écoles primaires, 8 établissements secondaires pour garçons et 11 établissements secondaires pour filles (tenus par des dominicaines enseignantes). De plus, la Fraternité Saint-Pie X possède un Institut universitaire décernant des diplômes d'Etat, regroupant une centaine d'étudiants en Histoire, Philosophie, Lettres Classiques, Langues Sacrées, Prépa en Sciences Politiques, Formation des maîtres.

* 3 maisons de retraite spirituelle, accueillant chaque année quelque 1800 retraitants.

La Lettre à nos frères prêtres mentionne aussi des comme attachés à la Tradition catholique en France  

* 86 religieux, dont 34 prêtres, qu'ils soient bénédictins (1 abbaye à Bellaigue), capucins (Morgon et Aurenque), dominicains (Avrillé), ou membres de la Fraternité de la Transfiguration (Mérigny).

* 130 religieuses contemplatives ou semi-contemplatives, qu'elles soient carmélites (carmel d'Eynesse), dominicaines contemplatives (Avrillé), bénédictines (Lamairé), clarisses (Morgon), franciscaines (Le Trévoux), ou soeurs de l'Oasis (Vérac).

* 250 religieuses actives, soit 225 dominicaines enseignantes réparties en 11 écoles, et 25 religieuses hospitalières (le Rafflay).

Ces chiffres ne prennent pas en compte les Instituts rattachés à la Commission Ecclesia Dei.