Nouveau

Le chant grégorien a fait l’objet de nombreuses études et son interprétation a profité de bien des découvertes.

Le centre grégorien Saint Pie X entend conserver les principes fondamentaux si clairement énoncés par Dom Mocquereau à la suite des travaux lancés par Dom Guéranger, principes magnifiquement appliqués par Dom Gajard dont les enregistrements ont fait la gloire et la réputation mondiale de Solesmes.

Depuis, d’autres études sur les manuscrits et surtout la publication du graduel Triplex où ils ont été reproduits, ont permis de connaître bien des nuances qui n’avaient pas été indiquées dans l’édition vaticane.

Le Centre entend bien enrichir son interprétation de cet apport, sans pour autant remettre en cause les bienfaits des travaux précédents. Le chant qu’il préconise reste fidèle à la méthode dite de Solesmes, en travaillant un chant rythmé qui unit les notes entre elles par ce mouvement naturel des levers et des posers, rythme fondamental sur lequel se greffe le grand rythme qui constitue le phrasé. Ce chant bénéficiera, autant que possible, des nuances que l’on peut lire dans le graduel Triplex, en particulier à partir de l’écriture de Saint Gall : nombreux épisèmes d’expression, formes particulières de neumes…

Le Centre grégorien Saint Pie X souhaite ainsi faciliter l’unité liturgique autour de l’interprétation la plus répandue et la plus accessible à tous.